Anticipation and the cortisol awakening response within a dynamic psychosocial work environment

Anticipation and the cortisol awakening response within a dynamic psychosocial work environment

Dr Thomas G Campbell, Dr Tony Westbury, Prof. Richard Davison, & Prof. Geraint D Florida-James

Abstract
The cortisol awakening response (CAR) is a distinct element of the diurnal pattern of cortisol release,
believed to be partly driven by the anticipation of the demands of the upcoming day. Although
evidence suggests that the response may be associated with various ergonomic factors, the influence
of temporal variation in anticipated workplace characteristics upon the CAR remains unclear. The
current study examined the CAR on two work days of differing levels of anticipatory demand
(high/low) and a single weekend day through repeated assessment of healthy employees (N=15).
Participants provided saliva samples immediately upon awakening and thirty minutes thereafter on
all assessment days. A paired t-test confirmed that the two work days differed significantly in terms
of perceived acute demand and a repeated measures ANOVA revealed a significant main time effect,
confirming a rise in salivary cortisol over the post-awakening period. This response differed according
to the nature of assessment day, being greater on the “high” compared to the “low” demand day,
or the weekend. These findings suggest the CAR is influenced by the perceived level of acute
anticipatory work-related demand of the assessment day, highlighting the importance of attending
to the dynamics of the environment when employing real-world assessments.

Keywords: Acute work demands – ambulatory assessment – cortisol awakening response – employee
well-being – psychosocial stress

Abstrait
La réponse au réveil du cortisol (RAC) est un élément distinct du schéma diurne de la libération du cortisol,
qui serait en partie dû à l’anticipation des exigences du jour à venir. Bien que la preuve suggère que la
réponse peut être associée à divers facteurs ergonomiques, l’influence de la variation temporelle des
caractéristiques anticipées du milieu de travail sur la RCA demeure incertaine. L’étude actuelle a examiné
le ROC sur deux jours de travail avec différents niveaux de demande anticipée (haut / bas) et un seul jour
de fin de semaine grâce à une évaluation répétée des employés en bonne santé (N = 15). Les participants
ont fourni des échantillons de salive immédiatement au réveil et trente minutes par la suite pour tous les
jours d’évaluation. Un test t apparié a confirmé que les deux jours de travail différaient significativement
en termes de demande aiguë perçue et une ANOVA à mesures répétées a révélé un effet de temps principal
significatif, confirmant une augmentation du cortisol salivaire au cours de la période post-réveil. Cette
réponse diffère selon la nature de la journée d’évaluation, étant plus élevée sur le «haut» par rapport au
«faible» jour de la demande, ou le week-end. Ces résultats suggèrent que la RCA est influencée par le niveau
perçu de la demande anticipée aiguë liée au travail de la journée d’évaluation, soulignant l’importance de
prendre en compte la dynamique de l’environnement lors de l’utilisation d’évaluations du monde réel.

Mots clés: Exigences du travail aigu – évaluation ambulatoire – réponse au réveil du cortisol – bien-être des
employés – stress psychosocial

Share with a click
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply